Une vie de famille sous Louis XIV

un récit à base d'Histoire

 

Chapitre 08 partie 2/4

      Au même instant un second messager présentait à la gazette locale le courrier de la comtesse. Le rédacteur après avoir pris connaissance du courrier déclara qu’il publierai un article sur le disparu et sur tous les détails de l’hommage que désirait lui rendre sa veuve. Il ajouta que cet article paraîtra chaque jour jusqu’à la messe hommage et qu’il ferait parvenir la nouvelle à tous ces confrères en leur demandant de faire de même, au vu de la rémunération offerte par la comtesse.

     Aussitôt le porteur de la missive repartit transmettre la réponse à sa destinataire et recevoir sa paye, tout comme les autres coursiers. Le majordome le reçut et lui versa sa solde pour cette mission.

     Ensuite comme  ce dernier avait également reçu la réponse du couvent se rendit au boudoir de la comtesse . Il toqua à la porte. La voix de sa maîtresse lui parvint :

  • Entrez !

  • Je vous apporte les réponses du couvent et de la gazette Madame.

  • Voilà qui est bien. Quelles sont elles ?

  • Positives, toutes les deux, Madame. La Révérende Mère attend comme vous le souhaitiez une voiture demain matin afin de ramener Mesdemoiselles vos filles. Quand au rédacteur de la gazette, non seulement il accepte de publier votre annonce et un mémoire concernant la vie de feu Monsieur le comte jusqu’à la messe de souvenir mais il s’engage à communiquer la nouvelle à ses confrères afin qu’ils en fassent autant.

  • C’est fort aimable à lui. Vous lui allouerez une bourse un peu plus remplie que ce que nous avions convenue à l’origine. Vous lui la ferez parvenir chaque semaine. Afin qu’il ne nous oublie pas …

  • Oui Madame.

  • Quand au retour de mes filles, faîtes en sorte que leur appartements soient prêts. Veillez également à ce qu’une voiture aille les attendre demain matin devant le couvent et les ramène ici sans s’arrêter.

  • Vos ordres seront exécutés Madame.

  • Très bien. Vous confierez ce pli à un coursier pour le directeur du collège. Monsieur le Comte ne fréquentera plus son établissement.

  • Oui Madame.

  • Vous pouvez disposer.

Le domestique quitta la pièce et s’en alla transmette les ordres concernant l’intendance à Mme Dupont, la gouvernante.

Dans :
Par Virginie de Rugès
Le 21 août 2014
A 13 h 33 min
Commentaires : 2
 

2 Commentaires

  1.  
    jaclyn
    jaclyn écrit:

    J’aime beaucoup!

    Dernière publication sur Pas de nouvelles bonnes nouvelles : Le sac

  2.  
    Sabeha
    Sabeha écrit:

    Si jeune est déjà plus à l’école pour pendre la relève de son père, que c’est troqué mais la vie de l’époque était ainsi

Répondre Sabeha Annuler la réponse.

 
 

Fictionmania |
Le Souffle |
Plumenouvelle |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Une phrase, voire plus..
| book's house
| La bibliothèque de Sophie