Une vie de famille sous Louis XIV

un récit à base d'Histoire

 

Chapitre 17 partie 4/4

Savigny-en-Revermont, le 04 février 1701

      Ma chère Tante,

 

    Quel plaisir de vous lire, mon oncle, mes cousins, cousines et vous en bonne santé. Je vous prie de transmettre mes meilleurs souvenirs à Louis. Je gage qu’il maîtrisera d’ici peu les défis et responsabilités encombrant à son futur titre.

      Quelle chance de vous avoir à nos côtés dans ces moments. Chaque jour, vos conseils me guident.

     Au lieu de nous écrire pour nous parler de vos projets concernant Christophe, pourquoi ne pas nous rendre visite ? Cela ravirait Mère. Nous pourrions ainsi vous entretenir des demoiselles qui nous écrivent régulièrement.

    Ne pourrions nous pas ne réunir qu’une sorte de présélections de demoiselles lors du bal que vous souhaitez donner ? Ainsi nous aurions la certitude de voir le jeune comte choisir une fiancée digne de notre maison.

     Par malheur, j’informais Marie dans une de mes lettres, de votre future réception. La voilà déjà regrettant que notre deuil l’empêche de participer aux festivités. Son goût pour les mondanités m’inquiète. Je crains qu’il ne l’éloigne du rôle d’épouse que nous sommes toutes amenées à endosser tôt ou tard. À ces fins, une fois de plus, je sollicite vos précieux conseils. Devrais je la ramener à la réalité, en lui signifiant que rien n’assure qu’elle épousera un gentilhomme fortuné ? Ou au contraire la laisser à ses chimères ?

     Comme vous le constaterez sûrement, je vous adresse cette lettre en votre demeure parisienne et me remet aux bons soins de vos gens pour vous la transmettre, le cas échéant à Versailles.

        Veuillez recevoir tout mon respect, ma gratitude et mon affection.

Votre dévouée nièce,

Virginie de Savigny-en-Revermont

Dans :
Par Virginie de Rugès
Le 4 octobre 2019
A 18 h 03 min
Commentaires : 0
 

Répondre

 
 

Fictionmania |
Le Souffle |
Plumenouvelle |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Une phrase, voire plus..
| book's house
| La bibliothèque de Sophie